Société des Américanistes de Belgique
 
 

 

 

CONGRČS

PRÉSENTATION

ACTIVITÉS

PUBLICATIONS

MEMBRES du COMITÉ

PUBLICATIONS DES MEMBRES

DOCUMENTS EN-LIGNE

CONTACT

IN MEMORIAM

LIENS

 

Ritual Americas

Configurations et recompositions des dispositifs et comportements rituels dans le Nouveau Monde, hier et aujourd'hui

2ème Congrès du Réseau Européen d'Etudes Amérindiennes

Louvain-la-Neuve (Belgique) 2 au 5 avril 2008

 

 

Programme général (fichier PDF)

 

HORAIRES PAR SYMPOSIUM

  • Pratiques et modèles funéraires anciens en Amérique du sud (PDF)
  • Espaces cérémoniaux andins: analyses historiques et anthropologiques (PDF)
  • La transformation de la religiosité des Amériques: entre intégration et résistance (PDF)
  • Image et rituel dans le monde aztèque (PDF)
  • Art rupestre des Amériques: mythologie, cosmogonie et rituels (PDF)
  • Néo-traditionalismes autochtones, renouveaux rituels et discours politiques dans les Amériques (PDF)
  • Horizons du sacré: images du monde maya (PDF)

 

Ce congrès est organisé par la Société des Américanistes de Belgique en collaboration avec le Réseau Européen d'Etudes Amérindiennes (REEA). Il s'inscrit donc dans un cycle de colloques européens.

THÈME

Les cultures amérindiennes ont souvent été reconnues comme des sociétés ayant développé un rapport très étroit avec la nature. D'ailleurs, la connaissance pointue de leur environnement, comme les savoirs précis qui lui sont attachés, ont frappé de tous temps les observateurs blancs.  C’est donc dans ce contexte très sensiblement marqué par la nature que les traditions amérindiennes ont trouvé une grande partie de leur originalité. 

Malgré la grande diversité de ces traditions, les pratiques en matière de rituel renvoient cependant assez systématiquement à un triple fondement. Le premier est la croyance selon laquelle différentes entités de la nature possèdent des qualités caractéristiques de l'être humain.  Toutefois, et c’est le second fondement, ce dernier, contrairement à l'animal, a la qualité de penser. La capacité d'articuler une pensée le rend responsable de l'univers, notamment à travers des comportements et des rites appropriés. Un troisième fondement se manifeste dans la crainte constante, en cas de négligence à l’égard de ces exigences, que l’univers soit voué à l'entropie et à la destruction. 

Ces trois fondements de la pensée amérindienne amènent les sociétés, largement non homogènes, du Nouveau Monde, à réaliser des rites spécifiques qui diffèrent sensiblement d’une société à l’autre et qui sont destinés à préserver l’ordre cosmique et une relation équilibrée à la nature  

L’objet du présent colloque sera d’étudier et de comparer ces différents axes rituels autochtones, au cœur de multiples contextes particuliers, qu’ils soient historiques ou contemporains, d’Amérique du Sud, centrale ou du Nord.